Dénutrition et CANCER

  • 40% des malades atteints d’un cancer sont dénutris, tous cancers confondus
  • Jusqu’à 60% des cas chez les patients âgés de plus de 70 ans*

La dénutrition est une complication très fréquente des cancers et trop souvent mésestimée.

Elle est, pourtant, responsable d’une morbidité accrue, en particulier infectieuse, et donc d’une mortalité plus précoce : 5 à 20 % des patients atteints de cancer semblent décéder directement de dénutrition en phase terminale du cancer. Elle est également associée à une altération de la qualité de vie. Enfin, elle est un facteur reconnu de mauvaise réponse à la chimiothérapie et d’augmentation de la toxicité.*

Depuis plus de 20 ans, Jacques-Philippe Moulinoux qui dirige le Groupe de Recherche en Thérapeutique Anticancéreuse (GRETAC) s’intéresse plus particulièrement à l’aspect nutritionnel de la pathologie cancéreuse et notamment au rôle des polyamines de l‘alimentation.

NUTRIALYS MEDICAL NUTRITION, issu de ces travaux, est le premier laboratoire à développer des formules nutritionnelles à faible teneur en polyamines capables de couvrir les besoins nutritionnels des patients dénutris atteints d’un cancer tout en limitant l’apport exogène en polyamines.

* Cano N et al. Traité de nutrition artificielle de l ’adulte, 2007. Ziegler F et al. Nutrition clinique et métabolisme. 2009. Mc Clave et al. 1992.
Andreyev HJH. Europ J Cancer, 1998. Pressoir M et al. Br J Cancer 2010. Alimentation, nutrition et cancer : vérités, hypothèses et idées fausses. PNNS, 2003.

> QU’EST-CE QUE LES POLYAMINES ? > EN SAVOIR PLUS SUR POLYAMINES & CANCER